Le Trail des 2 Buttes ou l’art de prendre un bain de boue par un beau dimanche de printemps

C’est immédiatement après l’Eco-Trail, dans l’eurphorie de la découverte du trail, des montées et des descentes vertigineuses que je me suis inscrite au Trail des 2 Buttes, à Marines. Après en avoir parlé à mes accolytes de courses, ils ont été plusieurs à s’inscrire, certaines sur le 11 km, d’autres sur le 23km et les plus aguerris au trail sur le 32km. Avec Sandra et Samba, nous aviosn opté pour le 23km en nous disant que la plus petite distance allait un peu nous laisser sur notre faim.

Une fois l’inscription faite, je suis allée regarder la tête du dénivelé et là … j’ai commencé à me demander si j’avais bien fait. Admirez un peu le profil du parcours :

trail des 2 buttes denivele

et puis je n’y ai plus repensé, les jours ont passé et on a commencé à recevoir quelques petites informations via Facebook. Avec la pluie qu’on a eu en début de mois, on imaginait un terrain boueux et les photos ne nous ont pas décues. Et puis la dernière semaine, il a fait beau, on a même pensé que finalement on allait avoir un terrain sec comme sur l’EcoTrail … jusqu’à la veille de la course : pluie le matin, pluie l’après-midi, pluie le soir et pluie dans la nuit. Pluie.
Le jour J, il fait étonnamment beau et chaud, courir sous ce ciel bleu a été un plaisir jusqu’à ce qu’on arrive dans la fôret. Mais commençons par le commencement.

En bons eco-trailers que nous sommes (devenus), nous avons opté pour le co-voiturage avec Sabira, Chloé et Samba. Nous nous sommes donc retrouvés à 7h30, en route pour Marines, dans un paysage brumeux : le brouillard nous empêchait de voir à plus de 5m et les rond-points sur les routes du Vexin nous ont causé quelques surprises. Jusque là, nous n’avions pas trop d’espoir pour le temps quand soudain, le broullard a disparu pour laisser place à un joli ciel bleu.

Une fois nos dossards récupérés, nous retrouvons Christelle, Sandra et son mari et Robin après avoir croisé Thierry qui s’est décidé lui aussi à venir au fin fond du Vexin pour cette course.

Après un rapide passage par le vestiaire et la consigne, je me retrouve rapidement delesté de mes affaires, prête à courir. Pour cette fois encore, j’avais choisi mes chaussures de trail New Balance pour courir, un corsaire de trail, un basique tee-shirt de running et mon sac de trail le tout Kalenji. Ma fidèle montre Vivoactive Garmin était cette fois encore à mon poignet.

Les trailers du 32km (dont Christelle et Robin) on pris le départ pendant que nous faisions un peu de footing pour nous échauffer et quelques photos pour nous amuser.

trail des 2 buttes-001

 Notre tour est rapidement arrivé, le départ s’est fait dans la bonne humeur et les fumigènes, ce qui était assez surprenant.

trail des 2 buttes depart

Dès le début du parcours, la question qui tournait en boucle dans ma tête c’était « mais pourquoi je me suis embarquée là-dedans ? « . La même question à chaque fois que je prends le départ d’une course … Heureusement, Sandra et Samba étaient là pour mettre l’ambiance. D’ailleurs si vous croisez un trio de clowns dans une course, faites un petit coucou, ce sera sûrement nous !

On est tout de suite rentrés dans le vif du sujet : ça monte dès le début et sur plusieurs kilomètres. On est aussi rapidement rentrés dans le vif du sujet pour ce qui est de la boue : dès le départ on finit par patauger et nos chaussures commencent déjà à ne plus ressembler à rien. Si au début on essaie d’éviter le terrain boueux en passant sur les côtés, au bout d’un moment, on court allègrement dedans. Sandra a même sauté à pieds joints dans une flaque !
On croise de gentils bénévoles un peu partout et on rigole avec eux, on se retrouve à passer sous des gros troncs d’arbres et on continue de grimper encore et encore. Les kilomètres défilent sous les « haaa c’est bon ça ! » de Samba, on marche parfois quand les côtes sont trop difficiles à monter, on attend la descente vertigineuse promise après le 12è kilomètre et elle ne nous déçoit pas, puis on arrive rapidement au 1er ravito où on attrape quelques raisins secs avant de repartir.

On traverse allégèrement des sentiers, des champs, des chemins, on croise quelques chevaux, on sent la présence odorante de quelques vaches et on poursuit notre escalade. Oui parfois il s’agit vraiment d’escalade ! Le trio rigole encore et toujours … jusque là tout va bien … Et puis on déboule sur une zone de bitume et de graviers et là … Sandra fait une mauvaise chute. Heureusement, la 2è ravio est à quelques mètres, elle nettoie ses blessures avec de l’eau, elle enroule un mouchoir autour de son doigt bien entaillé, elle enfile un de mes gant par dessus pour maintenir le tout et 3 ou 4 minutes plus tard nous sommes repartis de plus belle pour les 6 derniers kilomètres.

trail des 2 buttes marines sandra samba requia
(même après une mauvaise chute, Sandra a la pêche !)

La fin est aussi coriace que le début. Ca monte encore pas mal, ça redescend un petit peu de temps en temps. Je revois Thierry au détour d’un petit parcours qui serpente tout la-haut. J’avoue que cette partie sur la fin était quelque peu ennuyeuse ; on aurait dit un mini parcours du combattant pour rallonger un peu la course et cette sensation de tourner au rond n’est pas ce que j’ai préféré. Mais on en sort rapidement, on recommence à descendre, on aperçoit à nouveau les champs et toute la fin se fait quasiment en descente. Arrivés tout en bas, après avoir croisé le gentil bénévole assis sur sa chaise de camping qui nous salue d’un « hélas, c’est déjà fini, plus que 2 km et il faudra attendre l’année prochaine » avec le ton qui va bien (ils sont tous un peu comédiens, les bénévoles de ce trail !), on essaie de mettre un peu la gomme. Je me retrouve à courir à 4.30 min/km pour suivre Samba, ce qui était un poil trop rapide pour moi après les 20 et quelques km que j’avais déjà dans les jambes, je le laisse donc partir devant à son rythme. La fin se fait en ville : quelques chemins entre les champs avant de retrouver le bitume, de longer l’hôtel de ville et de revenir au point de départ. Pour la première fois depuis que je participe à des courses, j’entends quelqu’un crier « allez Requia, allez !! », ce sont Sabira et Chloé qui ont fini leurs 11km et nous attendent au niveau de la ligne d’arrivée, ça motive suffisamment pour finir par un petit sprint et passer la ligne d’arrivée après 2h34 de course.

Notre objectif de 2h30 n’a pas été tenu mais on a privilégié le fait de courir à 3, de s’attendre, de soigner les blessés quasiment jusqu’au bout donc finalement mission accomplie : on en a bavé mais on s’est bien marré et on a gardé la pêche et fait les clonws du début à la fin !

On retrouve toute la petite troupe, Christelle est déjà là, elle a finalement bifurqué vers le 23km à cause d’une blessure mais elle finit quand même 1ère féminine et il ne manque donc que Robin qui termine son 32km en en 2h59. On file se changer un peu (la boue, ça va pendant 23km mais pas après), Sandra fait un petit passage chez la Croix Rouge pour se faire soigne et on fait les clowns pour une dernière petite photo avant de rentrer.

trail des 2 buttes team maso

Voilà, le Trail des 2 Buttes c’était super ! Il a été carrément plus difficile que l’Eco-Trail car il y a plus de dénivelé, le terrain était plus diversifié et plus boueux mais ça reste un super souvenir.

Si ça vous tente, la même équipe organise un trail de nuit au même endroit en novembre : l’Enfer des Buttes. Je parie que celui-ci porte bien son nom ! En tout cas vous pouvez retrouver toutes les infos sur ce club et les courses ici (click). J’en profite pour les saluer pour l’organisation au top, les petites touches d’humour disséminées un peu partout sur le parcours à travers les panneaux ou les bénévoles eux mêmes. Peut-être à l’année prochaine pour faire mieux que ces 2h34 !

Bref, faites comme moi et tentez ce trail … (ou pas !).

Une réflexion sur “Le Trail des 2 Buttes ou l’art de prendre un bain de boue par un beau dimanche de printemps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s