Les coups de coeur de la collection A/H Kalenji

Chaque année, je me dis que je suis trop équipée mais chaque année, je ne peux m’empêcher de faire un saut chez Decathlon au moment où les collections de la saison sont en ligne. D’ailleurs chaque année, je refais un peu le plein car les nouveaux modèles, les nouvelles couleurs et les nouvelles coupes sont à chaque fois plus séduisants d’une fois sur l’autre. Et on a beau avoir des piles entières de tee-shirt, on craque toujours.

Dans la prochaine collection Automne/Hiver, j’ai déjà repéré quelques modèles qui finiront à coup sûr dans ma penderie. Il faut dire que cette nouvelle collection est très sympa, les produits techniques sont une fois de plus au rendez-vous, de nouveaux modèles et de nouvelles coupes font leur apparition pour notre plus grand bonheur.

Dans la série, « ce modèle, je pourrais le porter n’importe quand, même quand je ne cours pas », voici mon coup de coeur : la veste de pluie Elioplay, une veste de pluie, imperméable et respirante, très pratique, dans des couleurs et motifs tout ce qu’il y a de plus féminin et tendance.

elio rain jacket blue kaleido the sporty family

34.99€ – existe dans une autre couleur

Dans la série « haaa enfin la petite veste de running que je cherchais« , j’ai craqué pour la veste Kiprun Warm. Chaque année, je cherche désespérément ce genre de veste simple, pratique, passe-partout, que je mets pour aller m’entraîner, à l’arrivée d’une course quand je commence à avoir un peu froid ou même quand je sors de la salle de sport. Kalenji n’avait encore rien de ce style jusqu’à maintenant. J’ai hâte qu’elle soit en magasin. Côté technique, elle est légère et respirante et permet de rester au chaud grâce à un composant thermique et alvéolé au niveau du cou, du bas du dos et du ventre. Tout pour plaire !

kiprun warm jacket black

34.99€ – Existe dans un coloris plus clair

Dans la série, « le produit 10 en un … ou presque », voici la veste Evolutiv Xtrem que runneuses et traileuses vont se disputer. Et pour cause : elle remplit toutes les fonctions et est très bien pensée. C’est la veste parfaite  pour courir par tous les temps grâce à l’association de matières coupe-vent, déperlantes et respirantes alliées à un ingénieux système de ventilation à divers endroits. Elle a une capuche-casquette très pratique et même le petit plus qui fait la différence : un buff intégré. Côté manches, le côté malin est aussi au rendez-vous avec un système qui permet quasiment d’avoir des moufles. Simple et pratique, mais il fallait y penser !

evolutiv-xtrem jacket white

59.99€ – décliné également en version homme

Dans la série « elle a fait ses preuves mais elle revient encore améliorée », voici la désormais célèbre chaussure Kiprun LD avec, là encore, un petit plus : elle est waterproof. La LD a fait ses preuves pour les sorties longues distances à l’entrainement ou en compétition, elle bénéficie d’un super amorti avec le concept K-Ring et d’une très bonne stabilité avec le concept Arkstab qui maintient le pied en ligne dans sa phase de déroulé. Bref, un modèle à tester absolument et à ce prix là, ce serait dommage de s’en priver !

kiprun ld femme waterproof the sporty family

84.99€ – coloris marine/rose pour les femmes, coloris noir pour les hommes.

Evidemment, je ne vous parle là que de quelques coups de coeur. La prochaine collection est très réussie et complète avec les collants de course, les bonnets et bandeaux, les maillots manches longues, etc. Vivement Septembre qu’elle arrive dans les magasins !

collection automne hiver decathlon the sporty family

 

 

Un dossard pour le triathlon de Chantilly, ça vous tente ?

Cela fait maintenant quelques semaines que je vous parle de triathlon, que je vis triathlon, que je planifie mes cours de natation avec l’objectif de faire mon 1er triathlon complet l’an prochain (j’ai eu une invitation que je ne pouvais pas refuser). Je pensais au triathlon depuis très longtemps, j’ai régulièrement suivi les exploits des copines dans leurs triathlons, leurs half-ironman et même Ironman (surtout Isa) et depuis que j’ai participé au Garmin Triathlon de Paris en relais, je n’ai qu’un envie : recommencer pour revivre cette ambiance incroyable.
Du coup, je retente à nouveau l’expérience en relais dans un super cadre avec le Triathlon de Chantilly fin août, je vous en avais parlé ici (click). Mais j’avais quand même envie d’avoir un retour et de suivre de plus près quelqu’un qui allait également participer à ce triathlon en solo pour avoir une team « Sporty Family » à la fois en relais et en solo.

triathlon de chantilly aout 2017 the sporty family

C’est la raison pour laquelle je vous propose de vous faire gagner un dossard pour le triathlon de Chantilly en solo. Je vous rappelle les informations pratiques pour vérifier que vous êtes bien disponibles et partants :

  • Date : dimanche 28 août
  • Lieu : Chantilly
  • Épreuve : celle de votre choix, je participe pour ma part à l’épreuve olympique en relais (Le Chantilly) avec 1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pieds.

Ça vous tente ? Voilà de quoi vous motiver, s’il fallait encore le faire :

Pour jouer et tenter de remporter ce dossard, c’est très simple : laissez moi un commentaire avant le 26 juin minuit pour m’expliquer ce qui vous motive à participer à ce triathlon.
Et répondez à la question bonus pour valider votre participation : quel nom porte l’épreuve longue distance de ce triathlon ?

Un tirage au sort par des mains innocentes (celle des enfants de la Sporty Family) désignera le gagnant.

A vos claviers !

 

Running kids : l’équipement de base par Kalenji

Dans la Sporty Family, je demande … les enfants. Ils sont au nombre de 3 : une adolescente de 15 ans  et 2 garçons de 10 et 7 ans. Cette dernière année, il n’eétait pas rare que les garçons demandent à m’accompagner dans mes courses et ils ont même participé eux aussi à des courses. Elias était d’ailleurs inscrit cette année dans le club d’athlétisme de la ville, même s’il ne veut pas continuer à la rentrée prochaine car finalement seule la course l’intéresse, les autres disciplines de l’athlétisme l’ennuient plus qu’autre chose.
C’est d’ailleurs quand on l’a inscrit qu’on a commencé à chercher de quoi l’équiper. Forcément lui aussi il voulait ses tee-shirts techniques, son collant de course (et il a insisté pour le collant, pas de short ni de jogging), ses chaussures de running etc. Et c’est à ce moment là que nous avons constaté que pour cet âge là, l’offre est finalement plutôt pauvre (peu de choses en 7-8 ans ou dans des petites pointures) ou très chère. Or, vu la vitesse à laquelle ils grandissent, on n’avait pas forcément envie de payer les prix affichés par les grandes marques du sport.
C’est donc chez Décathlon que nous avons trouvé ce qu’il fallait au début de la saison, dans la gamme Kalenji et c’est encore là que nous sommes allés compléter l’équipement pour Elias et Adam, pour leur permettre de courir avec moi cet été.
Running equipment - kids
L’équipement des 2 garçons se compose donc de :
  1. Tee-shirt basiques mais respirants et ultra confortables – 7.99€
  2. Coupe-vent très léger, parfait pour la pluie qu’on subit actuellement. Il se replie sur lui-même dans la poche pour prendre peu de place – 9.99€
  3. Casquette pour les protéger du soleil – 4.99€
  4. Short baggy pour s’habiller comme papa – 5.99€
  5. Collant de course léger pour s’habiller comme maman – 8.99€
  6. Le lot de 2 paires de chaussettes spéciales running – 3.99€
  7. Chaussures de running Ekiden Active – 19.99€

Les enfants portent régulièrement ces différentes pièces pour courir avec moi ou pour leurs propres courses.

maratoon the sporty family(De gauche à droite : Adam, Elias et Maya une copine d’Elias)

Elias adore son look de runner et cette année il l’a bien prouvé. Pour le carnaval de l’école il s’est déguisé en … RUNNER ! Il cherchait une occasion de mettre toute sa panoplie pour aller à l’école, il en a profité.

Et vos enfants/neveux/nièces/etc, ils courent aussi ?

Ils gagnent le livre « RunningFood »

Vous avez été nombreux à me laisser un commentaire pour tenter de gagner l’un des 3 livres « Running Food » mis en jeu. Ce sont les kids de la Sporty Family qui ont fait le tirage au sort après s’être amusé à imprimer, découper et plier tous vos commentaires commentaires. Les 3 gagnants sont donc :

  • Pupuce
  • Sebast Ien
  • LeGoudDeleffort

Merci à vous 3  de bien vouloir m’envoyer vos adresses postales par email (requia.blogs[at]gmail.com) dès que possible.

Et merci  tous d’avoir participé.

Sirun et Oiselle, ces marques qui se démarquent

Dans l’univers du running, quand on est une femme et qu’on cherche à s’équiper tout en restant féminine, on tourne toujours autour des mêmes modèles et des mêmes couleurs : du noir, du rose et des dérivés de ces couleurs, des tee-shirt, des collants de courses et quelques shorts.
Pour ce qui est des motif, il ne faut pas trop en demander non plus, à moins de ne pas chercher des vêtements techniques adaptés spécialement au running.

Mais ça c’était avant. Avant Sirun, cette marque française créée par Sichen, maman  de 2 enfants, qui trouvait que les vêtements de running manquait de pep’s, de couleurs et de motifs. Et avant Oiselle, cette marque américaine qui joue aussi sur le registre de l’humour pour certains de ses produits.

Chez Sirun, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de la couleur, des graphismes sympas, des formes nouvelles et le tout dans des coupes féminines. Comme elle connait bien les filles, la fondatrice met à point d’honneur à toujours créer des modèles assortis : le corsaire aura toujours la brassière dans le même motif, et sur les modèles il y a des rappel de couleurs pour que les running fashionistas que nous sommes puissent accorder plus facilement leur tenues.

modele patricia Sirun The Sporty Family

Le côté féminin ressort aussi dans les noms des modèles qui portent tous un prénom de fille. La légende raconte que que la fondatrice de la marque pioche dans les prénoms de ses copines ou de femmes qui l’inspirent comme pour la jupette de course Cecile, appelé ainsi en hommage à Cécile Bertin qui se faisait remarquer par les jupettes qu’elle portait lors de ses courses aux 4 coins du monde.

modele cecile jupette the sporty family

Pour Oiselle c’est encore autre chose, un autre registre, classique pour certains modèles et carrément décalé pour d’autres. La fondatrice de la marque a vécu quelques temps en France, d’où ce nom de oiselle, comme féminin de oiseau. J’ai découvert cette marque par hasard, via les photos suggérées par Intagram et je suis allée voir de quoi il s’agissait. Là encore, après 2 enfants, la fondatrice a voulu reprendre la course à pieds et elle s’est rendu compte que les vêtements ne lui correspondait pas du tout : taille toujours trop haute, vêtements trop larges, couleurs pas terribles, etc. Et c’est en 2007 qu’elle lance Oiselle, qui remporte immédiatement un vif succès : des vêtements de running pour les femmes, fait par les femmes, puisque l’équipe Oiselle est 100% féminine.

collection trop bottom bras Oiselle The Sporty Family

Si certains modèle sont relativement classiques, la marque joue parfois la carte de l’humour pour d’autre avec par exemple la robe de mariée ou de demoiselle d’honneur pour runneuse : la collection « Runaway Bride ».

runaway_bride the sporty family

Mention spéciale également pour ces culottes, toujours dans le registre humoristique !

culotte oiselle the sporty family

Dommage qu’on ne trouve pas encore Oiselle en France. Mais on espère bien que Sirun va se développer encore plus et proposer à son tour des collections de plus en plus étoffés et décalées.

S’équiper pour la natation

Si vous avez lu mon article sur le Triathlon de Paris en relais, vous devez savoir que je déteste nager, je suis une phobique de la natation mais j’essaie de me soigner. Du coup, dans l’objectif de faire ce même triathlon l’an prochain, toute seule comme une grande, je vais devoir me mettre sérieusement à la natation.

Pour le coup, comme je n’ai que des maillots de bain pour la plage et les vacances, des maillots fantaisistes ou des bikinis, je me suis penchée sérieusement sur la question pour acheter le nécessaire pour mes cours de natation : maillot de bain et bonnet de bain. Et il faut dire qu’on a l’embarras du choix, dans toutes les gammes de prix. Voici la sélection un peu girly faite rapidement une nuit d’insomnie, vers 4h du matin, il ne reste plu qu’à trouver les bonnets de bain qui vont avec …

selection maillots de bain piscine the sporty family

1 & 4 : Maillots de natation « Monogram » Speedo – 52€
2 : Maillot de natation « Infinitex » Adidas – 42,99€
3 : Maillot de natation « Comet » Arena – 37,99€
5 : Maillot de natation « Lidia All Zig » Nabaji par Décathlon – 24,99€
6 :  Maillot de natation « Monogram black » Speedo – 41€

Et puis au hasard de mes emails, je suis tombée sur la nouvelle collaboration Colette x Speedo et finalement, je pense que c’est ce maillot qu’il me faut, juste pour le message qu’il porte !

maillot de bain speedo colette everything will be ok the sporty family

Parce que chaque fois que j’envisage mes cours de natation et le futur triathlon, c’est ce que je me dis pour me rassurer : everything will be ok

En plus, celui ci a aussi le bonnet de bain assorti :

bonnet de bain colette speedo the sporty family 2

Donc la piscine, c’est pour Septembre, le triathlon c’est pour 2017 … but everything will be ok !

 

Triathlon de Chantilly, me voilà !

Non, non je vous rassure tout de suite : ma phobie de la natation ne s’est pas atténuée dans la nuit, je ne vais pas faire ce triathlon toute seule. Disons juste qu’après le triathlon de Paris en relais dimanche dernier, j’ai eu envie de recommencer ce triple effort toujours en équipe.  J’ai donc fait le tour des triathlons prévus dans le coin d’ici la rentrée et je suis évidemment tombée sur le triathlon de Chantilly les 27 et 28 août, triathlon qui est la 5è étapes des 6 proposées pour les Castle Triathlon Series.

Les franciliens connaissent forcément le Château de Chantilly et son cadre sublime et il faut bien avouer que l’ensemble se prête forcément à l’épreuve du triathlon : un plan d’eau de 2500m, des sentiers et 7800 hectares de forêt parfaits pour le vélo ou la course à pied.
Le château de Chantilly a aussi une riche histoire dans la culture populaire : il a été la cachette de Zorin, interprété par Christopher Walken, dans A view To a Kill en 1985 pour les fans de James Bond, il a également servi en pour le remake de La Panthère Rose (c’est d’ailleurs le nom d’une des épreuves pour enfants), Pink Floyd y a joué deux concerts en 1994 et le footballeur brésilien Ronaldo y a organisé ses fiançailles en 2005. Et pour les gourmands, c’est également dans ce château que la crème chantilly a été inventée, si vous vous posiez encore des questions sur l’origine du nom de cette crème !

Bref, triathlètes et spectateurs ne peuvent pas louper ce rendez-vous juste avant la rentrée et la reprise du train-train quotidien.

Cette fois encore, pour ce triathlon, toutes les épreuves même les plus courtes sont proposées en relais. Il se déroule sur 2 jours (27 & 28 août) et chacun va y trouver la distance qui lui convient puisque les épreuves vont des distances pour enfants (8-10 ans avec 100m de nage, 4 km de vélo et 1,3km de course) à la longue distance en passant par la classique distance olympique.

Cette fois ci encore, je vais donc participer en relais, avec la même dream team que pour le triathlon de Paris. Nul doute que Jérôme va trouver ce grand plan d’eau beaucoup plus sympa que celui de Choisy, avec un temps qui sera peut-être plus clément fin août.

Triathlon de Chantilly - visuels d'ambiance natation the sporty family

Fred, quand à lui, sera sûrement ravi de pédaler sur un tronçon de circuit sur lequel le Tour de France sera passé quelques semaines plus tôt ! Oui, oui, les cycliste du Tour de France partiront de Chantilly vers les Champ-Elysées et les athlètes qui participent à ce triathlon suivront une partie de ce tracé sur quelques kilomètres. La classe, non ?

Triathlon de Chantilly - visuels d'ambiance vélo the sporty family

Cette fois, pour ma part, j’aurais à nouveau 10 km de course à pieds en partie dans la forêt autour du château et autour de la Maison de Sylvie, sur le domaine.

Triathlon de Chantilly - visuels d'ambiance château the sporty family

Si vous aussi vous êtes tenté par un triathlon, je ne peux que vous recommander celui-ci, en tant que participant ou en tant que spectateur. Il y a en effet plein d’activités proposées pour les spectateurs : structures gonflables pour les enfants, groupes de musiques ou encore combats de joute dans le grand canal. Evidemment, on compte aussi sur vous pour nous encourager lors des différentes épreuves !

Pour en savoir plus sur ce triathlon et peut-être vous inscrire, c’est ici : Triathlon de Chantilly (Click).
Sur les réseaux, retrouvez le Triathlon ici sur Facebook (click) ou sur Twitter (click). N’hésitez pas à utiliser le hashtag #tridechantilly, je vais surveiller vos publications pour vous qui participe.

On se voit là-bas ?