Sirun et Oiselle, ces marques qui se démarquent

Dans l’univers du running, quand on est une femme et qu’on cherche à s’équiper tout en restant féminine, on tourne toujours autour des mêmes modèles et des mêmes couleurs : du noir, du rose et des dérivés de ces couleurs, des tee-shirt, des collants de courses et quelques shorts.
Pour ce qui est des motif, il ne faut pas trop en demander non plus, à moins de ne pas chercher des vêtements techniques adaptés spécialement au running.

Mais ça c’était avant. Avant Sirun, cette marque française créée par Sichen, maman  de 2 enfants, qui trouvait que les vêtements de running manquait de pep’s, de couleurs et de motifs. Et avant Oiselle, cette marque américaine qui joue aussi sur le registre de l’humour pour certains de ses produits.

Chez Sirun, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de la couleur, des graphismes sympas, des formes nouvelles et le tout dans des coupes féminines. Comme elle connait bien les filles, la fondatrice met à point d’honneur à toujours créer des modèles assortis : le corsaire aura toujours la brassière dans le même motif, et sur les modèles il y a des rappel de couleurs pour que les running fashionistas que nous sommes puissent accorder plus facilement leur tenues.

modele patricia Sirun The Sporty Family

Le côté féminin ressort aussi dans les noms des modèles qui portent tous un prénom de fille. La légende raconte que que la fondatrice de la marque pioche dans les prénoms de ses copines ou de femmes qui l’inspirent comme pour la jupette de course Cecile, appelé ainsi en hommage à Cécile Bertin qui se faisait remarquer par les jupettes qu’elle portait lors de ses courses aux 4 coins du monde.

modele cecile jupette the sporty family

Pour Oiselle c’est encore autre chose, un autre registre, classique pour certains modèles et carrément décalé pour d’autres. La fondatrice de la marque a vécu quelques temps en France, d’où ce nom de oiselle, comme féminin de oiseau. J’ai découvert cette marque par hasard, via les photos suggérées par Intagram et je suis allée voir de quoi il s’agissait. Là encore, après 2 enfants, la fondatrice a voulu reprendre la course à pieds et elle s’est rendu compte que les vêtements ne lui correspondait pas du tout : taille toujours trop haute, vêtements trop larges, couleurs pas terribles, etc. Et c’est en 2007 qu’elle lance Oiselle, qui remporte immédiatement un vif succès : des vêtements de running pour les femmes, fait par les femmes, puisque l’équipe Oiselle est 100% féminine.

collection trop bottom bras Oiselle The Sporty Family

Si certains modèle sont relativement classiques, la marque joue parfois la carte de l’humour pour d’autre avec par exemple la robe de mariée ou de demoiselle d’honneur pour runneuse : la collection « Runaway Bride ».

runaway_bride the sporty family

Mention spéciale également pour ces culottes, toujours dans le registre humoristique !

culotte oiselle the sporty family

Dommage qu’on ne trouve pas encore Oiselle en France. Mais on espère bien que Sirun va se développer encore plus et proposer à son tour des collections de plus en plus étoffés et décalées.

2 réflexions sur “Sirun et Oiselle, ces marques qui se démarquent

  1. LN 13 juin 2016 / 14 h 41 min

    Petite cachotiière, je ne savais pas que tu avais demenagé ton blog. Bon en meme temps, je n’avais qu’à y aller plus souvent je l’aurais vu. en tout cas ton nouveau chez toi est beau.
    Pour Sirun, je connaissais et j’ai quelques pièces. Pour Oiselle super découverte mais je n’ai pas regardé le frais de port. On fait une commande groupée ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s