Ho ho ho, le Père Noel a laissé 3 bracelets Fitbit Charge pour vous !

Je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer au blog ces dernières semaines et pourtant j’avais plein de cadeaux à vous faire gagner. Du coup, quel meilleur jour que celui de Noël pour vous les proposer … On dira que le Père Noël les a glissé dans ma cheminée hier en me demandant de vous en faire profiter, ok ?

Et on peut dire que le Père Noël a été généreux puisqu’il a laissé un joli cadeau. Regardez …

bracelet-charge-fitbit-blog-the-sporty-family

Joli cadeau, non ? Et oui, je vous offre des bracelets d’activité Fitbit Charge. Ce bracelet va vous permettre de suivre votre activité au quotidien (nombre de pas, distance parcourue, étages gravis, calories dépensées, etc), de mesurer la qualité de votre sommeil, de recevoir des notifications d’appels. Ce bracelet est compatible avec IOS et Android pour les synchronisations.

Les 3 bracelets que je vous propose sont tous les 3 de colories bleu (comme sur la photo) en taille L (il existe 2 tailles : S pour les petits poignets et L pour les autres).

Pour que tout le monde puisse participer, je vous propose de gagner 1 bracelet ici même, 1 bracelet sur la page Facebook et 1 bracelet sur le compte instagram.

Les règles pour participer à ce concours sont simples :
– Sur le blog, il vous suffit de me laisser un commentaire pour me raconter ce que vous voulez. Pour que vote participation soit validée ici même, il faut vous abonner à la page Facebook et au compte Instagram.
– Pour Facebook et Instagram, allez sur la publication sur la page et sur le compte et suivez les instructions.

Le concours se termine le 30 décembre, les bracelets sont chez moi donc ils seront envoyés juste après la désignation des gagnants.

A vous de jouer !

 

 

S’équiper pour courir la nuit

Les journées sont de plus en plus courtes et bientôt va se poser la question de : comment s’habiller pour courir quand il fait nuit. Courir de nuit implique qu’il faut rester visible et éclairer sa course en même temps, surtout si on court dans des endroits peu éclairés.

En même temps, il ne faut pas que les accessoires pour éclairer et être visible soient trop encombrants sinon ça peut vite être désagréable.
Voici donc une petite sélection des accessoires qui m’ont paru sympa et malin cette saison :

  • Chez Kalenji : bonnet de running Retro-réfléchissant, pour se protéger du froid. Avec son système d’attache au dos, on peut venir clipser une lumière de Running Kalenji.
    Bonnet : 7,99€ (vendu sans lumière)
    Lumière : 4,99€

Bonnet visible la nuit + led kalenji

A fashion look from October 2016

  • Chez Wowow, on n’a que l’embarras du choix côté accessoires pour la nuit.
    Les gants (2) pour se protéger du froid, dotés de zones réfléchissantes sur le dessus et du tissu « touch-screen » pur naviguer sur son smart-photo sans avoir à les enlever : en vente à 19.99€ ici.
  • Le magnet à LED (4) à fixer sur ses vêtements, son sac, son bonnet ou sa casquette grâce à ses 2 aimants. Dotés de 4 LED puissantes, d’un extérieur imperméable, il a une autonomie de 50h. En vente à 8.99€ ici.
  • Le brassard à enrouleur rétro-réfléchissant : à mettre autour de son bras ou de sa cheville pour rester visible. En vente à 3.95€ ici.

lampe-frontales-running-the-sporty-family

  • Chez Décathlon, la lampe torsale « Run light » permet de varier un peu pour ceux qui ne sont pas fans des frontales. Avec sa position sur le torse, elle permet d’éclairer à 20m juste devant, sur 5m de large. (39.99€). Evidemment, cette lampe peut également s’utiliser en complément d’une frontale pour les courses de nuit en pleine nature, nécessitant encore plus d’élairage.
  • Chez Petzl, on a l’embarras du choix pour ce qui est des lampes frontales : il y a des modèles dans toutes les puissances et toutes les gammes de prix, jusqu’au modèle connecté qui peut être « piloté » depuis une application sur smartphone.

Evidemment, tout cela vient s’ajouter aux empiècements et bandes rétro-réfléchissantes habituellement présents sur le vêtements de running mais souvent insuffisant.
Pour ma part, je ne sors jamais sans une frontale quand il fait nuit car je cours régulièrement dans des zones peu éclairées. Quand je cours en ville, je me contente d’un brassard rétro-réfléchissant et du bonnet avec la petite lampe LED, largement suffisant.

Et de votre côté, quels sont vos indispensables la nuit ?

Courir en toute sécurité avec Strava

Quand on fait du sport à l’extérieur, qu’on soit un homme ou une femme, on se pose régulièrement la question de la sécurité : comment prévenir ses proches en cas de problème, comment être géolocalisé facilement en cas d’accident, etc. Cette question revient encore plus à chaque fois que la presse relaie l’histoire d’un trailer porté disparu, d’une joggueuse victime d’une agression, etc.
A la maison, c’est un sujet qui revient régulièrement, je pars souvent courir seule en lançant au mari et aux enfants un « si je ne suis pas de retour dans 1h, appelez la police » sur le ton de la blague. Mais il n’empêche que je n’ai pas encore trouvé de solution qui pourrait me rassurer complètement.

Et c’est là que la nouvelle fonctionnalité de Strava appelé « Beacon » arrive et permet de partager sa position en temps réel avec ses proches ou ses contacts.

Si vous ne connaissez pas cette application, sachez que Strava (dispo gratuitement sur IOS et Android) est un peu le réseau social des sportifs : on peut enregistrer nos données de courses, vélo, etc, on peut participer à des challenges, suivre des gens qui font les mêmes activités, partager nos perf, commenter celles des autres, ajouter des photos à chaque activité, etc. Bref, c’est une de mes applications chouchou car elle est plutôt bien pensée, permet d’avoir accès à un certains nombre d’information sur les activités et est ultra simple à utiliser. Si vous n’avez pas encore cette application, je ne peux que vous la recommander !

securite-beacon-strava-the-sporty-familyLe fonctionnement de Beacon, la nouvelle fonctionnalité de sécurité, est simple :  il suffit de configurer la fonctionnalité en appuyant sur l’icône Beacon se trouvant sur l’écran d’enregistrement d’une activité. Une fois Beacon activé, on peut sélectionner jusqu’à trois contacts de sécurité, qui recevront un SMS avec une URL unique au début de l’activité. Ils peuvent ainsi cliquer sur l’URL pour nous suivre sur une carte en temps réel, sans qu’ils aient besoin d’un compte Strava.

modele-sms-beacon-strava-the-porty-family

Le petit détail qui fait la différence : ces contacts voient aussi le niveau de charge de notre batterie !
D’une fois sur l’autre,  Beacon enregistre les paramétrages précédents ce qui évite de le reconfigurer à chaque sortie.

Cette fonctionnalité Beacon est donc disponible dès maintenant pour les membres Strava Premium, avec une version Strava v4.22.00 ou ultérieure.

Petits rappels pour bien profiter de Beacon : il faut avoir un compte Premium pour y avoir accès et il faut donc utiliser Strava  comme tracker pour chaque sortie et ne pas se contenter de transférer les données de sa montrer (par exemple).

MY MONEY TIME : l’application qui récompense les efforts sportifs

Nous sommes nombreux à pratiquer une activité sportive tous les jours et à essayer d’avoir un mode de vie plus sain : marche, course à pieds, sport en salle, natation, golf etc. Même une journée de marche quand on fait du shopping, quand on évite les transports en communs ou qu’on visite une ville pendant nos vacances compte. Maintenant, une application propose de récompenser ces efforts : My Money Time.

Pour la petite histoire, dans le sport et surtout au Basketball, l’expression « Money Time » définit ces secondes cruciales où chaque possession de balle peut vous faire gagner ou perdre la partie. C’est à ce moment précis que les joueurs clés sont attendus pour briller.

application My Money Time the Sporty Family

My Money Time, c’est quoi ?

My Money Time est une application mobile et web gratuite lancée en janvier 2016, disponible sur l’Apple Store et le Google Play Store et compatible avec la plupart des applications que les sportifs utilisent (Runtastic, Strava, Polar, Garmin, Endomondo, etc). MMT récompense tous les efforts sportifs qui peuvent être tracké par une montre, un bracelet, un GPS ou un Smartphone et les transforme en bons d’achat à utiliser sur les boutiques en ligne de ses partenaires, tous triés sur le volet comme Adidas, Skins, Roxy, L’Equipe ou encore Vans pour n’en citer que quelques uns.

Qui est derrière cette application ? 

My Money Time, développée par AG Sport Digital en 2014 a vu le jour grâce à quatre acteurs clés :

• Andy GUGENHEIMER, déjà à la tête de plusieurs sociétés spécialisées dans le sport.
• Pierre DUVELLEROY, cofondateur de http://www.njuko.com, une application de gestion des inscriptions en ligne de courses, rapidement devenue leader en France et en Europe.
• Cédric PRIMAULT, ancien triathlète professionnel et cofondateur de Njuko.
• Steve VEYTIA, impliqué dans le top management de différentes entreprises du sport et de la mode depuis une vingtaine d’années.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à télécharger cette application sur votre smartphone pour débloquer très vite plein de coupons de réductions (de 10 à 30%) auprès de vos marques préférées. Et si comme moi, vous avez déjà plein de coupons disponibles, cette petite vidéo (click) qui vous explique comment en profiter

A vous de jouer !

Ma montre multi-sports Garmin Vivoactive

J’ai couru pendant 10 ans sans céder à l’appel de la montre de sport. J’avais beau en croiser partout, sur les blogs que je lis, dans les magazines ou les boutiques de sport, j’ai tenu bon, me contentant de courir avec mon téléphone et une application pour la course à pieds. Parfois elles ont buggué (l’une d’elle m’a fait croire que j’avais couru 19.61 km en 28.34 minutes !), d’autres fois elles ont planté en plein milieu de ma course ou alors elles m’ont resservi le même kilomètre 2 fois (pour la Nike Women par exemple, je suis visiblement passé 2 fois au 7è kilomètre d’après la voix masculine dans mon téléphone). Bref, quand j’ai commencé à participer à des courses officielles, l’envie soudaine d’une montre de running est arrivée sans prévenir !

running speedy gonzalez the sporty family-001

Du coup j’ai commencé à faire un petit tour d’horizon et je me suis rapidement retrouvée perdue parmi toutes les montres disponibles. J’ai donc procédé par élimination : d’abord celles qui n’étaient pas dans mon budget, ensuite celles qui étaient trop « pointues » ou à l’inverse trop basiques, enfin celles qui ne collaient pas avec mon poignet ridicule (un tour de poignet de 14 cm, ça élimine toutes celles qui avaient un diamètre de plus de 5 cm ou qui étaient trop épaisses).

J’ai donc fini par jeter mon dévolu sur la Garmin Vivoactive : petite (le cadran mesure 4.38 x 3.85 cm), très fine et légère comparée aux autres (0.8cm d’épaisseur pour 38g) et surtout multi-sports (course, marche, golf, natation, vélo, course sur tapis, vélo d’intérieur ou marche sur tapis). Oui c’est aussi à cette période que j’ai repris le golf donc ce petit plus m’a séduit. Cerise sur le gâteau : c’est une montre connectée donc elle signale les appels, les SMS, les RDV, etc.

mon de sport garmin vivoactive the sporty family

Facile à utiliser, elle est dotée d’un écran tactile et de 2 boutons seulement : celui de gauche sert à l’allumer et l’éteindre complètement ou à lancer le rétroéclairage. Celui de gauche permet d’accéder à l’écran d’activités. Il suffit ensuite de toucher l’écran ou le faire défiler d’un doigt comme pour n’importe lequel de nos écrans tactiles (smartphone, tablette, etc). Depuis l’écran d’affichage de l’heure, on peut aussi, d’un petit mouvement de balayage, accéder à diverses informations : les notifications, notre calendrier, la météo locale, le nombre de pas ou encore l’écran qui permet de piloter la musique de son smartphone.

montre de sport garmin vivoactive the sporty family

Contrairement à certaines montres, elle est très facile à prendre en main et on s’y retrouve très rapidement. La fonction « Paramètres » permet de la personnaliser pour différents éléments : les unités de mesures souhaitées, les alarmes ou vibrations, etc. Lancer une activité sportive est un jeu d’enfant et la montre est plutôt performante. Pour le running ou le vélo, un petit appui sur « Course » ou « Vélo » permet de lancer le GPS qui capte le signal en quelques secondes à peine (ça en a fait rêver certains !), un appui sur le bouton de gauche permet de démarrer sa course et c’est parti !

montre de sport garmin vivoactive the sporty family-001

Pour chaque sport, la montre affiche différentes données comme le chrono, la distance parcouru, l’allure, etc. Côté golf, on peut télécharger ses parcours habituels parmi plus de 30.000 dans le monde et la montre nous renseigne sur le numéro du trou, le par, les distances jusqu’au début ou au milieu du green etc.

Enfin on retrouve l’historique des ses activités directement sur la montre et on a aussi une petite fonction maline comme tout : celle qui permet de faire sonner son téléphone depuis la montre pour le retrouver plus facilement !

Cette montre n’intègre pas de cardio au poignet mais une simple ceinture cardio vient corriger ce « problème » et pour ma part c’est ce que je fais. Côté autonomie, la promesse est tenue puisqu’elle fonctionne facilement 3 semaines sans avoir à être rechargée si on n’utilise pas le GPS. En fonctionnant à plein régime, je fais facilement 3 à 4 sorties par semaines avec les notifications de mes appels, de mes SMS et de mes rendez-vous avant de devoir la recharger.

Une fois équipés de cette montre, il suffit de télécharger l’application Garmin Connect Mobile sur son téléphone pour synchroniser toutes ses activités. Il existe également une version web sur ordi pour tout récupérer, télécharger ses résultats, etc.

Vous l’aurez compris, je suis ravie de mon choix  !

Le nouveau bracelet d’activité Garmin Vivosmart avec cardio

Ce billet aurait pu commencer par ou même s’intituler « All I want for Christmas is this ». Il faut dire ce que nouveau Vivosmart HR a tout pour plaire !

bracelet d'activité garminbracelet d'activité garmin 2

Il est doté d’un écran tactile à affichage permanent, est équipé d’un cardiofréquencemètre Garmin intégré, c’est un vrai coach qu’on a au poignet ! En effet, le vívosmart HR permet de mesurer son activité quotidienne en fixant des objectifs personnalisés, en affichant des notifications récompensant les progrès réalisés et en alertant en cas de période d’inactivité prolongée (comme ma montre Vivoactive dont je vous parle bientôt qui m’envoie un « Bougez ! » quand je reste trop longtemps vissée à ma chaise de bureau).

Comme il est équipé de la nouvelle technologie cardio poignet Garmin Elevate, le Vivosmart permet de fournir des informations précises sur le suivi quotidien de son rythme cardiaque, les calories brûlées et la qualité de son sommeil. Et, last but nos least, il est aussi équipé d’un altimètre barométrique qui permet, entre autre, de prendre en compte les efforts supplémentaires réalisés lors des montées d’escaliers !

Mais ce n’est pas tout parce que cette bestiole est aussi un bracelet connecté et une fois couplé à un téléphone (sous IOS ou Android, pas de jaloux), il nous prévient des SMS, appels entrants, emails, alertes calendrier et on peut même suivre son actualité sur les réseaux sociaux. Le bracelet se synchronise automatiquement avec l’application Garmin Connect 3.0, du coup on peut piloter sa musique et gérer les appels entrants directement depuis son écran tactile (prendre un appel, le rejeter ou rappeler), très utile pendant qu’on court par exemple (mais pas que).

Et son autonomie alors ? Parce qu’on se dit forcément qu’avec un bracelet aussi actif, ça ne doit pas être terrible … Et en fait il assure avec son autonomie supérieure à 5 jours, on peut du coup le porter 24h/24, même sous la douche ou à la piscine grâce à une étanchéité de 50 mètres (très utile aussi quand on court sous des trombes d’eau comme j’ai pu l’expérimenter en septembre lors de la Fin d’Oisienne … dont je ne vous ai pas encore parlé).

Bref, résumons les capacités de ce petit bijou :

bracelet d'activité garmin 3

Pas mal, non ?

Et son prix : 149€, disponible à partir de novembre 2015.

Courir en musique avec le casque bluetooth BackBeat Fit de Plantronics

Depuis que j’ai repris la course à pieds il y a quelques mois, j’ai évidemment racheté un équipement complet et si je m’écoutais, je serais capable d’acheter des corsaires/collants de courses, des débardeurs, des chaussettes de courses en permanence. Et pourtant, en courant au maximum un jour sur deux, j’ai plus de vêtements que je ne pourrais en user.

Par contre, je ne m’étais toujours pas racheté de casque pour écouter de la musique quand je cours. Dans la course à pieds, il y a les gens qui se concentre sur leur souffle et les autres. Je fais partie de ces autres, de ces gens qui courent en musique, qui ont besoin de quelque chose pour ne pas refaire leur journée dans leur tête, ne pas se faire leur to-do list pour le lendemain en s’enervant sur des détails au point de faire une course pourrie. Je fais partie de ces gens qui essaient de se faire des playlists pour avoir la musique qui va bien au bon moment : la musique un peu cool au début pour m’éviter de partir trop vite (mon défaut), la musique qui booste au bout de 7-8 km parce que sur un parcours de 10, c’est à ce moment là que j’en ai besoin, etc.

Donc depuis que j’ai repris la course à pieds, je courais avec mon casque habituel, celui que je prends dans les transports en commun. Seulement voilà, il a fini par rendre l’âme, en me pourrissant une de mes dernières courses des vacances par ses grésillements au point qu’il a fini dans la première poubelle que j’ai croisé tout en courant sur la plage d’Oropesa. RIP mon casque, on a passé de bons moments ensemble mais là tu m’as énervé.

Il y a quelques semaines, je me suis donc lancée dans la quête du casque parfait pour la course à pieds et j’avoue que j’étais un peu perdue. Je savaix que je voulais un casque sans fil, parfait pour ce genre de sport mais ce n’était pas non plus le criètre primordial. J’ai ancé quelques appels à conseils sur twitter, j’ai eu des réponses et c’est comme ça que je me suis retrouvée avec un casque intra-auriculaires sans fil : le BackBeat Fit de la marque Plantronics. 

ecouteurs sans fil back beat fit plantronics requia-002

Jusque là, j’avais un peu de mal avec les casques intra-auriculaires pour courir. Ceux que j’avais pu tester les années passées ne m’avaient absolument pas convaincue, je passais mes courses à les remettre en place dans mes oreilles et je courrais parfois avec un buff ou un bandeau en hiver pour qu’ils tiennent facilement.

Ce casque, super léger (24g), arrive dans une petite pochette réversible qui permet de le ranger ou qui fait office de brassard pour y glisser son smartphone. Il fonctionne en bluetooth et le couplage avec le télephone (iPhone) est vraiment très simple et se rcharge via un port USB à l’aide d’un cordon fourni.

ecouteurs sans fil back beat fit plantronics requia-001

Les avantages, testés et approuvés :

  • La légereté du casque fait qu’on l’oublie vraiment pendant sa course, les boutons sur les écouteurs permettent de gérer la musique ou les appels très simplement et le son est vraiment bon.
  • Il tient parfaitement en place, contrairement à ce que je pensais de ce type de casque jusqu’à maintenant
  • La batterie tient 7 à 8 bonnes heures en mode écoute, c’est en tout cas ce que j’ai pu constater en cumulant mes différentes courses entre 2 chargement. Le casque se met lui même dans un mode « veille » quand il est éloigné du télephone, ce qui permet d’économiser la batterie.
  • La pochette tient vraiment bien en version brassard, ce qui n’est pas le cas de toutes celles que j’ai pu acheter pour cet usage, précisons-le.
  • Le casque est très souple et une fois qu’on n’en a plus besoin, il suffit de l’enrouler légèrement pour le ranger dans sa pochette. Un emplacement dédié est même intégré dans cette fameuse pochette, pour le ranger juste à côté du téléphone dans le brassard.
  • La face avant du bassard et les bandes sur le casque sont rétro-récléchissantes, ce qui est pratique quand on court la nuit : on est un peu plus visible.
  • Et last but not least : le casque est waterproof (ou résistant à la transpiration s’il ne pleut pas) ! Et j’avoue avoir particulièrement apprécié ce détail pendant ma course dimanche dernier, sous des trombes d’eau.

ecouteurs sans fil back beat fit plantronics requia

Vous l’aurez compris, ce casque m’a réconcilité avec les modèles intra-auriculaires. Evidemment on peut lui trouver quelques inconvénients en cherchant bien mais pour ma part, j’ai trouvé mon bonheur. Seul hic : la « fashion runneuse » que je suis va rapidement avoir envie du même modèle en bleu ou en vert pour aller avec mes autre tenues (haaaa les préoccupations de fashionista).

Ce casque est vendu dans les magasins tels que Fnac, Boulanger, etc, en ligne sur les sites de ces magasins ou encore chez Amazon autour de 90€.